Pages

mardi 28 janvier 2014

52 Ancestors : #4 Valérie Béguelin


La semaine dernière, je vous parlais de Marcel DONAT-MAGNIN, mon arrière grand-père, ingénieur mécanicien né en Suisse, marié au Havre, et décédé trop jeune à Nice. Cette semaine, j'aimerais dédier mon article à sa mère, Valérie Lina BEGUELIN. Et je voudrais commencer par cette photo que nous avons un jour retrouvé dans les papiers de ma grand-mère Marcelle après son décès.



La découverte d'une photo ancienne est toujours assez excitante quand on s'intéresse à l'histoire de sa famille. Les photos nous disent tellement de choses, notamment sur le physique de nos ancêtres, leurs lieux de vie, leur niveau de vie, mais elles nous laissent aussi tellement dans le flou si jamais plus personne n'est là pour nous dire qui sont les personnes ou les lieux qui figurent dessus !

J'ai eu de la chance, au dos de la photo, on pouvait voir légèrement écrit au crayon : "la tombe de ma grand-mère" et en dessous, ce qui semblait être le nom d'un lieu : "Chardonnex". Je reconnaissais l'écriture de ma grand-mère, j'avais donc sous mes yeux la photo de la tombe de Valérie BEGUELIN, sa grand-mère paternelle (sa grand-mère maternelle Clémence BOUGON étant enterrée au Havre).

A cette époque, je savais peu de choses sur Valérie. Je savais qu'elle avait rencontré son mari Charles DONAT-MAGNIN à Genève où il était horloger (bien qu'originaire du Mont-Saxonnex en Haute-Savoie). Une recherche dans les archives de Genève en ligne m'avait permis de retrouver leur acte de mariage le 17 juin 1876, et ainsi j'avais pu connaître les noms de ses parents : Henry Louis BEGUELIN et Sophie Caroline FAVRE. L'acte m'indiquait également que Valérie était née à Courtelary en Suisse le 10 février 1851.

Ma grand-mère Marcelle m'avait raconté que Valérie tenait un bazar au Mont Pèlerin en Suisse, sur les bords du lac Léman où elle vivait avec l'une de ses filles Esther WOLF. J'ai d'ailleurs retrouvé dans ses papiers de famille une belle lettre datant de 1936 que Valérie écrit du Mont Pélerin à Marcelle pour la féliciter de son mariage avec Pierre CHOMETON, mon grand-père maternel. Pour l'anecdote, elle lui écrit aussi : "cela me fait un peu de peine que ton cher ne soit pas catholique [Pierre est protestant], mais espérons qu'il te laissera toute liberté et que si jamais tu as des enfants qu'il les fasse catholiques, c'est tout ce que je demande". Valérie devait donc être une fervente pratiquante. Une autre de ses filles, Marguerite DONAT-MAGNIN était d'ailleurs religieuse. En tout, Valérie et Charles ont eu cinq enfants : un fils mort peu après sa naissance, Marcel mon arrière grand-père, Esther, Marguerite, et Yolande dont on ne sait rien si ce n'est qu'elle est décédée jeune.

Ma grand-mère Marcelle et sa grand-mère Valérie ne devait pas se voir très souvent. Quand elle était petite, ma grand-mère allait passer ses vacances au Mont Pélerin où elle retrouvait sa cousine Germaine WOLF (dite Mimi), la fille d'Esther. Mais dans sa lettre de 1936, Valérie lui écrit qu'elle aimerait rencontrer son fiancé et qu'elle espère qu'ils pourront économiser pour venir la voir en Suisse car elle-même ne peut plus voyager, à cause du coût du voyage et de sa santé.

Mais ce n'est pas tout ! La semaine dernière, j'ai découvert que je possédais une photographie de Valérie et son mari, avec leur fils Marcel et leur fille Esther. Un quiproquo et une ressemblance m'avaient fait croire que cette photographie représentait Marcel avec ses employeurs havrais, les REINHART (voir la photo des REINHART dans mon précédent article). Nous pouvons donc désormais mettre un visage sur Charles et Valérie !


Charles DONAT-MAGNIN et Valérie BEGUELIN entre deux de leurs enfants, Esther et Marcel

Enfin, de mémoire familiale, je savais sans exactitude que Valérie était décédée en 1939. Le lieu de Chardonnex inscrit sur la photo du cimetière ne plaisait pas trop à Google qui me réorientait vers les communes suisses de Bussy-Chardonney et Montaubion-Chardonney. Je réalisais alors que ma grand-mère avait fait une faute d'orthographe au nom du lieu de la tombe et que celui-ci était en fait "Chardonne", qui s'avéra être justement la commune dans laquelle se trouve le Mont Pèlerin ! De plus, je découvrais qu'un funiculaire relie depuis 1900 Mont-Pélerin à Chardonne et à Vevey en bas du coteau... Vevey, lieu de naissance de Marcel, le fils de Valérie.

En cherchant sur Internet, j'ai retrouvé une photographie de l'église du Mont Pélerin auprès de laquelle doit se trouver le cimetière :


Vue sur l'église du Mont Pélerin avec incrusté en haut à gauche, la tombe de Valérie
Cette photographie ne me laisse plus aucun doute sur le lieu de la tombe de Valérie, car on reconnait bien la forme du bord du lac Léman.

J'ai alors contacté la commune de Chardonne pour savoir si la tombe de Valérie existait toujours, mais malheureusement l'on m'indiqua que la tombe avait été désaffectée. Cette photo est donc tout ce qui me reste comme souvenir de la tombe Valérie BEGUELIN !


Ma branche BEGUELIN s'arrête au père de Valérie, Henry Louis, dont je ne connais ni la date, ni le lieu de naissance, ni le mariage. En fait, les recherches généalogiques en Suisse demandent une approche différente des recherches en France. Les citoyens suisses sont avant tout citoyens d'un canton et d'un village d'origine. Lorsque l'on recherche un ancêtre, c'est donc le lieu d'origine de la famille qu'il faut retrouver, et non le lieu de naissance ou de domicile de l'ancêtre recherché, car les descendants héritent du lieu d'origine de leurs ancêtres même s'ils ont déménagé et n'ont jamais habité dans le village d'origine. Le lieu d'origine de la famille est alors l'endroit où se tient le registre de famille et où sont enregistrés tous les changements d'état civil de la famille et ses descendants, ce qui permet de faciliter les recherches généalogiques ! Encore faut-il trouver le bon lieu d'origine...

Le Répertoire en ligne des noms de famille suisses m'indique qu'il y a deux branches BEGUELIN en Suisse, une originaire de Courtelary, et l'autre originaire de Tramelan, deux villages du Canton de Berne. Valérie étant née à Courtelary, je suis bien tentée d'acheter le CD des registres paroissiaux de Courtelary... La suite de la saga suisse la semaine prochaine avec Charles DONAT-MAGNIN, l'époux de Valérie !


Outil indispensable pour rechercher un ancêtre en Suisse :

- Le Répertoire en ligne des noms de famille suisses : http://www.hls-dhs-dss.ch/famn/index.php?lg=f


7 commentaires:

  1. Je suis très heureuse que j'ai trouvé cette blog (le blog ou la blog?).. J'apprend quelque chose de votre généalogie et je peut réactiver mon francais.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ce très bel article, à la fois émouvant et instructif. J'ai moi aussi besoin de faire des recherches en Suisse pour mon mari, mais soit trop tot, soit après 1880 ...
    J'attends la suite avec impatience

    RépondreSupprimer
  3. Très intéressant, merci du partage !

    RépondreSupprimer
  4. Super article ! Et merci pour les explications de recherche en Suisse !

    RépondreSupprimer
  5. Wonderful article! And great pictures too!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis admirative de ton travail pour ce challenge !

    RépondreSupprimer
  7. tres joli commentaire
    mais je recherche un pôeme du haut du rouvergue qui commence
    chercheur impenitant ô toi qui te promenes
    eloysienne@gmail.com
    merci

    RépondreSupprimer