dimanche 5 janvier 2014

Le mystère Marie Schaffuser


Mes recherches sur Marie SCHAFFUSER sont sans doute les recherches les plus frustrantes que j'ai eu l'occasion de faire. Mais avant de parler de Marie, parlons de mon arrière-grand mère, Thérèse SCHAFFUSER épouse de Sylvain Raymond DOMERGUES, mère de ma grand-mère paternelle Marguerite Jeanne DOMERGUES, et point de départ de ma branche SCHAFFUSER.

Thérèse est originaire du village d'Offendorf en Alsace dans le département du Bas-Rhin (67), mais elle a rencontré Sylvain à Paris et c'est à Paris qu'ils se sont mariés le 4 octobre 1902 dans le 12ème arrondissement. Ils ont eu trois enfants : Andrée en 1903, Marguerite en 1907 et Pierre en 1910. Malheureusement Thérèse décède à l'âge de 31 ans en donnant naissance à Pierre. Ses enfants ne l'ont donc pas assez connue, et de mémoire familiale Sylvain, décédé en 1972, ne fut pas très bavard à son sujet. Éleva-t-il seul les enfants ? Qu'a-t-il pu leur raconter au sujet de leur mère ? Je ne le sais pas et les trois enfants sont aujourd'hui décédé depuis longtemps. Je n'ai connu que très peu ma grand-mère Marguerite décédée en 1997, alors que j'avais 10 ans, et donc pas encore le réflexe de poser des questions sur mes ancêtres !

Me voilà donc en 2005, avec pour point de départ la naissance de Thérèse SCHAFFUSER en 1879 à Offendorf. Mes parents prirent donc ma passion généalogique comme une occasion pour aller faire un tour en Alsace et s'arrêter à Offendorf. Nous y découvrîmes un village fleuri d'un peu plus de 2000 habitants et situé au bord d'une rivière, l'Ill. Direction la mairie pour chercher l'acte de naissance de Thérèse, et là première surprise, les actes sont tous rédigés en allemand de style gothique ! et évidemment aucun de nous ne parle allemand... Ce que nous aurions dû savoir, c'est qu'au vu de l'histoire de l'Alsace, les registres d'Etat Civil de 1871 à 1918 sont rédigés en allemand.

Une petite parenthèse historique s'impose : la guerre franco-prussienne de 1870 a abouti à l'indexation de l'Alsace-Lorraine par les allemands avec le Traité de Francfort en 1871. Et l'Alsace-Lorraine restera allemande jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale, lorsque la France la récupère avec le Traité de Versailles en 1919. De par le droit du sol, Thérèse SCHAFFUSER est donc de nationalité allemande ! 

Malgré la barrière de la langue, nous arrivons à retrouver la famille SCHAFFUSER ou SCHAFFHAUSER dans les registres d'Etat Civil d'Offendorf. Ainsi, grâce aux tables décennales, je retrouve l'acte de naissance de Thérèse (Theresia) :


Acte de naissance de Thérèse SCHAFFUSER
Source : Registres de la Mairie d'Offendorf
dont j'obtiens la traduction grâce à un aimable bénévole de Geneanet :
Acte n°35
Offendorf le 21 août 1879 
Par devant l'officier d'état civil ci dessous est comparu le dénommé ouvrier du chemin de fer André SCHAFFUSER de Offendorf catholique qui déclare que de Joséphine ANDRÉ son épouse de religion catholique domiciliée à Offendorf a donné naissance à Offendorf le 21 août de l'an 1879 à 10h du matin à un enfant de sexe féminin auquel il déclare vouloir donner le prénom de Thérèse  
Lu, approuvé et signé SCHAFFUSER
L'officier d'état civil HIBOU
Attesté par le registre principal Offendorf le 21 août 1879 
Signé HIBOU

Une première étape est franchie, nous connaissons les parents de Thérèse ! En parcourant l'Etat Civil, je lui retrouve ainsi 5 frères et soeurs aînés (elle serait la dernière), et l'acte de mariage de ses parents, le 18 avril 1868 et donc en français (ouf !) :


Acte de mariage d'André SCHAFFUSER et Joséphine ANDRÉ
Source : Registres de la Mairie d'Offendorf

Et là c'est le drame, je me retrouve face à mon premier cas de père inconnu. La mère d'André, Marie SCHAFFUSER est fille mère, et en plus disparue "depuis de longues années" et son fils "ignore [son] lieu de résidence"... De retour chez nous au Havre, j'analyse de nouveau l'acte. Je sais maintenant qu'André était batelier à Offendorf, ce qui n'est pas très original dans cette commune où l'on est marinier de père en fils, et cela tombe mal je ne connais pas son père ! Je sais aussi qu'André est né à Belfort vers 1839... Il me faudra attendre la mise en ligne des archives de Belfort en 2009 pour continuer mes recherches.

Lors de la mise en ligne des archives, je retrouve donc l'acte de naissance d'André, né le 27 octobre 1839 à Belfort : 


Acte de naissance d'André SCHAFFUSER
Source : Archives départementales de Belfort en ligne - 1 E 10, N. 47-58 - Page 51/602
J'étais pleine d'espoir quant aux informations que je pourrais trouver sur ses parents, mais malheureusement, l'acte ne m'indique que peu d'informations supplémentaires. J'y apprends quand-même des informations sur la vie de Marie en 1839 : elle a la profession de revendeuse, est âgée de 27 ans et est originaire de Lautenbach dans le Haut-Rhin (68). Elle y serait donc née vers 1812-1813. Une recherche à Lautenbach à cette époque me fait retrouver l'acte de naissance d'une Marie SCHAFFUSER née le 30 novembre 1813 de François SCHAFFHAUSER et Madeleine GERRER. Pas d'autre Marie en vue dans les actes de naissance, mais je ne peux pas être sûre à 100% qu'elle est bien la Marie que je cherche ! Quelle frustration !

Sur l'acte de naissance d'André à Belfort figurent également les noms de deux témoins : Jean-Baptiste CORBIER, 44 ans et propriétaire, et Victor DANTZER, 31 ans et receveur de la Caisse d'Epargne, tous deux habitant à Belfort. Qui sont-ils ? L'un des deux pourrait-il être le père d'André ?

Je repars sur la piste de Belfort, pourquoi Marie y est-elle venue ? Que faisait-elle là-bas ? Je parcours donc les listes nominatives de Belfort. Marie SCHAFFUSER n'y figure ni en 1836, ni en 1841... Elle ne figure pas non plus dans les Tables Décennales des décès à Belfort de 1833 à 1882. Elle est donc arrivée à Belfort après 1836, a mis son enfant au monde en 1839 et est repartie avant 1841...?

Dans l'Etat Civil de Belfort, je retrouve néanmoins une Françoise SCHAFFUSER âgée de 34 ans, originaire également de Lautenbach et sans profession qui a donné naissance à un enfant naturel, Louis, le 21 février 1841. La sage-femme qui l'a accouchée est comme par hasard Caroline épouse de Jean HOSTFELDER, la même qui a mis au monde l'enfant de Marie ! Marie et Françoise ont-elles un lien de parenté ? Les témoins ne sont cependant pas les mêmes. Et je n'ai pas plus de traces de Françoise et Marie à Belfort...

Je me tourne alors de nouveau vers son fils André. A la mise en ligne des archives de Paris en 2010, une recherche dans le 12ème arrondissement de Paris (là où sa fille Thérèse s'est mariée avec Sylvain) m'indique qu'il s'est remarié avec Odile KRAUSS le 6 avril 1899 suite au décès de sa première femme Joséphine le 22 avril 1896 également à Paris 12ème. Leur acte de mariage mentionne juste qu'il est le "fils non reconnu de Marie Schaffuser et de père non dénommé".

A noter que la recherche d'enfants SCHAFFUSER dans le 12ème arrondissement de Paris entre 1873 et 1902 ne me donne aucun résultat. Je ne sais pas pourquoi André et Joséphine ont déménagé à Paris avec leurs enfants à une date située entre 1879 et 1896. A ce jour je n'ai pas retrouvé l'acte de décès d'André (après octobre 1902 sans doute à Paris), mais je doute qu'il m'apporte plus de précisions sur sa mère.

En conclusion, au cours de ces années, mes recherches sur Marie SCHAFFUSER m'ont toujours donné l'impression que je touchais au but car elle m'a bien promenée entre Offendorf, Belfort et Lautenbach. Mais au final je perds toujours sa trace en 1839 à la naissance de son fils, et je ne sais pas si c'est bien elle qui figure sur les registres de Lautenbach en 1813.

Ascendance paternelle de Thérèse SCHAFFUSER

Affaire à suivre... Si vous voyez que je n'ai pas exploité une piste, n'hésitez pas à m'en informer !

[Edit du 13/01/2014] : Je viens de me rendre compte que la Marie SCHAFFUSER qui est née à Lautenbach de François SCHAFFHAUSER et Madeleine GERRER est née le 30 novembre 1813... et le 30 novembre c'est le jour de la Saint André !! Un indice de plus pour penser qu'il s'agit bien de la Marie SCHAFFUSER qui a donné naissance à André SCHAFFUSER ???



1 commentaire:

  1. Après ceux de Belfort, je jetterais un oeil sur les recensement d'Offendorf, à commencer par celui de 1866, si vous y trouvez André, faîtes les en décroissant vous obtiendrez une fourchette de son arrivée et peut-être était il avec sa mère?
    Après un passage par les recensements de Lautenbach peut être décevant ou non pour voir si elle n'est pas retournée chez elle un moment...
    Bon courage

    RépondreSupprimer