Pages

mardi 18 février 2014

52 Ancestors : #7 Samuel Soulas


Portrait de Samuel Soulas - Tunisie, ca 1905
Archives familiales

Après avoir passé un mois (déjà !) dans les branches du côté de ma mère, cette semaine je redescends du côté de mon père avec Samuel SOULAS.

Samuel m'intéresse particulièrement car il est mon arrière-grand-père paternel et notamment celui dont je porte le nom (de jeune fille ;), et autant je connais bien tous mes cousins descendants de son fils Louis-Joseph, mon grand-père (facile !), autant les descendants de Samuel ne me sont pas tous connus. Dans cet article, je vais donc essayer de mettre à plat la descendance de Samuel !

(Pour ceux qui sont perdus et souhaitent situer Samuel dans mon arbre, c'est par ici : http://blog.dans-les-branches.fr/p/52-ancestors-in-52-weeks.html)







Etat civil et vie de Samuel

Samuel Daniel Silas est né le 28 mars 1879 à Coinces, petit village du Loiret, du légitime mariage de Silas Joseph SOULAS et Amélie Mila GREJON.

Succédant à son père Silas, Samuel était apiculteur et cultivateur dans la ferme familiale à Coinces, et plus précisément au hameau de Lignerolles. Et pourtant, Samuel aimait beaucoup dessiner et se serait bien orienté vers une carrière plus artistique que l'agriculture. Voici ci-dessous son autoportrait à partir de la photo ci-dessus :


Autoportrait de Samuel Soulas - 1905
Archives familiales

Mais son père avait fait pression sur lui pour qu'il suive le même chemin que ses ancêtres dans la ferme familiale. Heureusement, Samuel ne fera pas la même chose, lorsque son fils aîné Louis-Joseph montrera une prédisposition pour le dessin. Il emmènera Louis-Joseph à Paris pour l'inscrire dans une école de dessin et Louis-Joseph deviendra un peintre-graveur de renom.

Mon père m'a raconté que Samuel, son grand-père, était un original. Il labourait ses champs au milieu de la nuit et cultivait en Beauce la vigne et l'asperge. Il avait toujours les plus beaux attelages pour ses chevaux, avec du velours, des pompons et des grelots. Il avait aussi la réputation d'être un bon vivant !

Concernant son parcours militaire, Samuel est de la classe 1899. Sa fiche matricule indique qu'il a été affecté au service auxiliaire de l'armée à cause d'un problème de santé. Pendant la Première Guerre Mondiale, il fit partie de la 5ème section de Commis et d'Ouvriers de l'Administration (COA), basée à Orléans.

Samuel épouse Jeanne CASSEGRAIN le 9 novembre 1904 à Epieds-en-Beauce, à une vingtaine de kilomètres de Coinces. Il me manque malheureusement leur acte de mariage, car l'Etat Civil du Loiret après 1902 n'est pas consultable. Comme Samuel, Jeanne est née à Coinces, donc aucune surprise, je pense, concernant leur rencontre !

Les photographies que je possède de Samuel sont assez originales de part son costume. En fait, Samuel aimait beaucoup voyager et en 1905 il est parti avec son frère aîné Josué et sans doute sa femme Jeanne en Tunisie. A l'issue du voyage, Josué restera à Tunis et y décédera en 1906, sans descendance. Les photos en costume ont sans doute été prises là-bas.


Josué, Samuel et Jeanne - ca 1905
Archives familiales

Cinq enfants naissent de l'union de Samuel et Jeanne : mon grand-père Louis-Joseph (1905-1954), Josué (1907-1985), Mireille (1909-1990), Silas (1912-1992) et Daniel (1914-1996).

La photographie ci-dessous a sans doute été prise vers 1916 :


Louis-Joseph (le plus grand au milieu), Mireille à gauche, Silas au centre, Josué à droite, Daniel en bas
Archives familiales (merci à M. Gréjon)

La photographie ci-dessus nous permet de reconnaître les cinq enfants SOULAS sur celle ci-dessous, prise à la même époque, vers 1916 :


Josué sur le cheval, Mireille, Daniel, Silas assis dans la carriole, Marthe la soeur de Samuel et Louis-Joseph à l'arrière
Archives familiales
La photographie est prise à Patay près de Coinces. La femme assise à côté de Louis-Joseph est Marthe SOULAS, la soeur de Samuel. Les autres personnes non identifiées sur la photographie sont sans doute des proches de la famille. Ni Samuel, ni sa femme Jeanne ne sont sur la photographie. 

L'homme debout à droite pourrait être le mari de Marthe, Louis LEMAIRE. La mère de Samuel, Amélie GREJON, décédée en 1916 à l'âge de 71 ans, pourrait être l'une des deux femmes âgées assises dans la carriole. Silas le père de Samuel est décédé en 1909 et les parents de Jeanne sont tous deux décédés en 1904, donc ils ne peuvent figurer sur la photo.


Quelques années plus tard, en 1929, la fratrie SOULAS prend à nouveau la pose au mariage de Mireille :


De gauche à droite : Silas, Josué, Mireille, Louis-Joseph, Daniel
Archives familiales

Ce sont donc les descendants de cette fratrie que j'aimerais tous retrouver.

Arrêtons-nous un instant sur les prénoms : il est intéressant de noter que les prénoms de Samuel, de ses enfants et de son père Silas sont des prénoms bibliques qui sortent des ordinaires prénoms Pierre, Antoine, Jacques que je retrouve plus haut dans la branche SOULAS. Le père de Silas Joseph se prénomme en effet Pierre Prosper Antoine. 

La mère de Samuel, Amélie GREJON vient d'une famille protestante. De par la mémoire orale, on dit que les SOULAS eux-mêmes étaient protestants venant de Toulouse et émigrés en Beauce lors des Guerres de religion. Dans l'acte de naissance de Samuel (voir la ligne de vie ci-dessous), on voit que l'un des témoins, William Occam LEMAIRE est pasteur à Patay. Mon grand-père Louis-Joseph a également été baptisé au Temple Protestant d'Orléans. 

Cependant, je retrouve bien les ancêtres de Pierre dans les registres paroissiaux, signe qu'ils n'ont pas fait partie des protestants ayant refusé le baptême ou le mariage devant un curé catholique (ce qui n'est pas le cas chez les GREJON où il est dur de retrouver certains actes). Pour plus d'informations sur les protestants, voici un article très bien fait : http://www.museedudesert.com/article5723.html

Reste à comprendre pourquoi Pierre SOULAS appelle tout à coup ses enfants avec des prénoms bibliques à partir de 1837, alors que les descendants de ses frères et soeurs continuent à avoir des prénoms assez communs...


Pour conclure sur l'Etat Civil de Samuel, j'apprends sur son acte de naissance qu'en 1922, il se remarie avec Marie ROBERT, surprise, car Jeanne est décédée en 1928, donc cela veut dire que Samuel et Jeanne ont divorcé entre 1914 (naissance de leur dernier enfant) et 1922. A ce jour, je n'ai pas retrouvé la date de leur divorce, ni les circonstances de leur séparation. Samuel décède le 19 mars 1931 à Paris, au 11 rue de la Santé (mais son acte de décès indique bien qu'il est domicilié à Lignerolles). Il est enterré dans le petit cimetière de Coinces avec ses ancêtres. Mon père étant né après 1931, il n'a malheureusement pas connu son grand-père mais je le remercie pour les anecdotes qu'il m'a racontées sur Samuel.



A partir de toutes ces informations, j'ai construit la ligne de vie suivante pour Samuel :






Pour en savoir plus sur la vie de Samuel, il me reste donc encore à retrouver :
- l'acte de mariage de Samuel et Jeanne le 9 novembre 1904 à Epieds-en-Beauce
- éventuellement leur contrat de mariage qui sera indiqué ou non sur l'acte de mariage
- l'acte de divorce de Samuel et Jeanne, date et lieu inconnus
- l'acte de mariage de Samuel et Marie le 27 septembre 1922 à Coinces

Encore beaucoup de choses à découvrir sur lui je l'espère !



Mapping de la descendance de Samuel

Attaquons maintenant dans le détail la descendance de Samuel. J'ai réalisé un mapping de sa descendance. En respectant les données sur les contemporains cela donne le diagramme suivant (cliquer pour agrandir) :


Mapping de la descendance de Samuel Soulas

Difficile de travailler publiquement sur une descendance tout en respectant les données des contemporains. J'ai choisi pour chaque génération de séparer les enfants ayant une descendance (connue) et rassembler ceux n'ayant pas de descendance. J'ai identifié les premiers par l'initiale de leur prénom. La mention (D) est indiquée lorsqu'une personne est décédée.

J'ai également suivi un code couleur me permettant de déterminer les descendants mâles de Samuel qui ont transmis ou portent encore le nom de famille SOULAS : en bleu les hommes portant le nom SOULAS, et en rose les femmes ou les hommes dont c'est la mère qui descend de Samuel, et qui ne portent donc pas le nom SOULAS (même si maintenant les enfants peuvent prendre le nom de famille de leur mère, me direz-vous !). En fait, j'avais envie de voir combien il reste de descendants de Samuel portant notre nom de famille, car de notre côté, avec la branche de Louis-Joseph, le nom de famille SOULAS s'éteint 

On voit que Samuel a :
- 5 enfants dont 4 sont des garçons portant le nom de famille SOULAS
- 23 petits enfants dont 10 garçons SOULAS
- 41 arrière petits enfants dont 9 garçons SOULAS
- 26 arrière arrière petits enfants dont 4 garçons SOULAS
- 4 arrière arrière petits enfants dont 2 garçons SOULAS

Selon ma vision de la descendance de Samuel, celui-ci aurait donc 90 descendants vivants. Cependant, je ne suis pas au courant de tout ce qui a pu se passer dans l'Etat Civil de cette descendance, entre naissances et décès...

Je ne sais pas si cela est le cas pour une majorité ou une minorité des généalogistes, mais finalement je m'aperçois que je connais souvent mieux ce qui se passe dans des familles plus éloignées que dans la descendance de mon propre arrière grand-père ! Difficile de recueillir des informations sur les contemporains de la famille proche que la généalogie n'intéresse pas forcément et qui se demandent pourquoi cette lointaine cousine pose toutes ces questions ! Alors si vous lisez cet article et que Samuel SOULAS est votre ancêtre, n'hésitez pas à me contacter !




6 commentaires:

  1. Très détaillé, comme d'habitude. Bravo
    Petite réflexion en passant, l'acte du deuxième mariage indiquera peut être la date du divorce ?

    RépondreSupprimer
  2. Beau portrait de ton aïeul et belles recherches.
    J'espère te rejoindre dans l'aventure :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, ça vaut le coup ! Tiens moi au courant quand tu te lances !

      Supprimer
    2. Mon commentaire précédent non affiché. Merci pour ce blog et les photos! Je suis une petite-fille de Mireille.

      Supprimer
    3. Oh bienvenue sur mon blog ! Je suis contente que tu sois tombée dessus et j'espère que cela t'apprend des choses sur les vies de nos ancêtres. J'ai vu que tu avais contacté mon père, à très bientôt par mail !

      Supprimer