mardi 18 mars 2014

52 Ancestors : #11 Amélie Gréjon



Après avoir fait connaissance avec Jeanne CASSEGRAIN, l'épouse de Samuel SOULAS, voici le portrait d'Amélie GRÉJON, l'épouse de Silas SOULAS, qui est donc une de mes arrière-arrière-grands-mères. La branche GRÉJON est l'une des deux branches de mon arbre ayant été profondément étudiée par des cousins généalogistes qui ont fait un immense travail sur les ancêtres d'Amélie et leurs descendants (et je les en remercie !).

Amélie, dite Mila, GRÉJON est née le 24 septembre 1845 à Josnes dans le Loir-et-Cher. Ses parents sont François GRÉJON, vigneron, et Marthe Suzanne NOURISSON.


Acte de naissance d'Amélie Gréjon
Source : Archives Départementales du Loir-et-Cher -  5MI105/R7 - Page 405

J'ai profité de cet article pour faire le point sur la famille proche d'Amélie, car il me manquait des dates exactes. En effet, ma première source d'information m'est venue d'une cousine GRÉJON qui avait fait sa généalogie sur papier parfois difficile à déchiffrer ou ne présentant que des années, sans date exacte. Des informations que j'ai trouvées par des cousins sur Geneanet ou plus récemment par un autre cousin GRÉJON m'ont permis de compléter, mais il me manquait toujours des dates exactes. Par chance, les Archives Départementales du Loir-et-Cher sont en ligne, j'ai donc commencé un relevé systématique de tous les GRÉJON de la commune de Josnes. J'ai ainsi trouvé sept frères et sœurs à Amélie, nés de 1839 à 1859, dont quatre seulement ont atteint l'âge adulte, Lucien, Hector, Félicie et Léontine (appelée Lina). J'ai confirmé mes trouvailles à l'aide des recensements où j'ai retrouvé toute la famille en 1856 à Josnes.

Recensement 1856 à Josnes
Source : Archives Départementales du Loir-et-Cher - 2 MILN R118 - Page 196

Le 10 novembre 1868, Amélie épouse Silas SOULAS (dont je vous ai parlé Semaine 8) à Coinces. J'espère toujours recevoir leur contrat de mariage passé à Josnes et que j'ai demandé à un réseau d'entraide généalogique il y a un mois. De l'union d'un vigneron de Coinces et d'une fille de vigneron de Josnes, le contrat devrait, je l'espère impatiemment, fournir une indication concernant les terres possédées par chaque famille.

Malheureusement, le premier fils d'Amélie et Silas, Josué, né en 1870, décède à l'âge de 2 ans, le 3 octobre 1872. L'un de mes cousins GRÉJON a eu la gentillesse de nous transmettre la copie d'une lettre que Lina écrit à un cousin et dans laquelle elle raconte que sa soeur Mila a toujours été malade suite à la perte de son "pauvre petit Josué". Lina, qui a 18 ans au moment où elle écrit la lettre, ne s'exprime pas très bien et fait des fautes d'orthographes, alors j'ai tendance à interpréter le mot "malade" comme un abus de langage pour décrire le fait que sa sœur est déprimée suite au décès de son enfant.


Lettre de Lina à un cousin - Page 1 sur 3 - Trugny (Josnes), 1873
Source : Merci à MicheGRÉJON

La lettre date du 2 janvier 1873. Et le 6 janvier 1873, Amélie donne naissance à un second enfant mais qui sera mort né... Heureusement, le 20 décembre 1873 naît un petit garçon en bonne santé qu'Amélie et Silas appellent à nouveau Josué, sans doute en l'hommage de son frère aîné qui n'a pas survécu. Naissent ensuite Samuel, mon arrière-grand-père, en 1879, et Marthe en 1883. Josué décède malheureusement à Tunis en 1906 à l'âge de 33 ans, et je ne connais toujours pas les circonstances de son décès. 

Amélie serait décédée en 1916, mais je ne connais ni la date exacte ni le lieu de son décès, car elle a beau avoir vécu à Coinces avec Silas, celui-ci est décédé en 1909 et peut-être Amélie est-elle retournée vivre à Josnes quelques années avant sa mort.

Pour finir, j'ai volontairement omis de vous parler de la religion des GRÉJON qui sont une famille protestante, mais nous développerons ce point plus précisément la semaine prochaine avec la terrible histoire qui les a touchés !



1 commentaire:

  1. Oh oh, des protestants ! Un bel article et un défi que tu relèves haut la main pour le moment !

    RépondreSupprimer