lundi 21 avril 2014

Le lundi 21 avril 2014 par Marine S dans ,    Pas encore de commentaire

Continuons notre voyage dans la branche des MADELAINE. Jean MADELAINE est le grand-père de Louis MADELAINE, ce généreux ouvrier qui a gagné sa maison familiale grâce au concours du journal Le Havre-Eclair !

Je vous parle aujourd'hui de Jean, car c'est de lui qu'est né le nom de famille MADELAINE... en 1798 ! Comment ? Eh bien c'est une intéressante découverte que j'ai faite il n'y a pas si longtemps en trouvant l'acte de mariage de Jean avec Rose BILLETTE le 26 mai 1820 à Formigny dans le Calvados. Sur cet acte, il est noté que Jean est le fils naturel de Madeleine... DE COEUR ! On a donc donné à Jean le nom de famille correspondant au prénom de sa mère.


Acte de mariage de Jean Madelaine avec Rose Billette
Source : Archives départementales du Calvados en ligne - Page 507


On rencontre souvent chez les enfants abandonnés un prénom en guise de nom de famille (saint du jour, prénom du parrain ou de la marraine...). Mais sur l'acte de mariage de Jean, on voit que Madeleine DE COEUR a consenti au mariage de son fils. Bien que portant un nom différent de celui de sa mère, Jean n'aurait donc pas été abandonné. 

L'acte de naissance de Jean, le 20 septembre 1798 à Véret (commune rattachée plus tard à Formigny) ne nous indique rien de plus sur les raisons pour lesquelles Jean ne s'est pas appelé Jean DE COEUR. Les témoins sont Jean LEFEBVRE, 41 ans, cultivateur à Véret et Marie Anne VINCENT, 21 ans, du Tronquay, accompagnés de Marie DESDOUTILLE, veuve LEBRETON âgée de 76 ans et demeurant à Véret. Jean LEFEBVRE pourrait-il être le père de l'enfant ? Le fait qu'ils aient le même prénom est-il un indice ?

Sur l'acte, il est également indiqué que Madeleine DE COEUR, 28 ans, est originaire de Saint-Laurent-sur-Mer à 3 km de Formigny, et est accouchée chez son père à Véret. Elle ne s'est donc pas cachée dans un autre village que celui où elle habite pour donner naissance à Jean, comme cela pouvait être le cas lors de naissances d'enfants naturels. 


Acte de naissance de Jean Madelaine
Source : Archives départementales du Calvados en ligne - Page 36


A noter que lorsque Jean décède à 83 ans à Formigny le 28 mai 1880, il est appelé "Jean MADELAINE, dit LE COEUR" sur son acte de décès.

Si l'on revient sur l'acte de mariage de Jean, on constate que la femme de Jean, Rose BILLETTE, est elle-même fille naturelle de Marie BILLETTE. Et lorsque je suis remontée dans la branche DE COEUR (ou LE COEUR), j'ai retrouvé que le père de Madeleine DE COEUR était lui-même le fils naturel d'une Catherine LECOEUR. Ce qui nous donne l'enchaînement ci-dessous pour arriver jusqu'à Louise MADELAINE dont je vous parlais la semaine dernière :


Catherine LECOEUR
|
Jean LECOEUR (1729-?)
|
Madeleine LE COEUR (1767- Apr. 1820)
|
Jean MADELAINE (1798-1880)
|
Jean Louis MADELAINE (1833-1903)
|
Louis MADELAINE (1860-1936)
|
Louise MADELAINE (1893-1959)


Pour approfondir mon enquête sur Jean, il faudrait que j'épluche l'Etat Civil de Formigny pour voir si Madeleine a eu d'autres enfants naturels,  et pour rechercher des informations sur Jean LEFEBVRE et son lien avec Madeleine... Mais malheureusement, j'ai bien peur qu'avec deux générations d'enfants naturels, l'ascendance de Jean MADELAINE reste très incomplète !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! Si vous n'arrivez pas à commenter, c'est de la faute de Chrome... sur Internet Explorer, Firefox ou votre smartphone cela devrait mieux marcher ;)